Le rôle majeur de l’ostéopathe chez le nourrisson est de vérifier et, le cas échéant, récupérer une mobilité maximale bilatérale de la tête (charnière sous-occipitale), afin d’éviter l’apparition d’une plagiocéphalie. Cette intervention doit être réalisée le plus tôt possible, dans le premier mois de vie.

La plagiocéphalie est une déformation avec aplatissement de l’arrière ou d’un côté de la tête et parfois apparition d’une bosse frontale, lui donnant un aspect oblique. C’est un trouble très fréquent qui concerne à peu près une naissance sur trois en France.

L’image est issue des recommandations de bonne pratique de la HAS publiée en février 2020.

Elle peut être isolée mais également s’accompagner de troubles orthodontique, ORL (troubles ventilatoires, otite, …), orthopédique (scoliose ?), de l’apprentissage, …

En cas de torticolis congénital avec fibrose d’un muscle sterno-cléido-occipito-mastoïdien, la collaboration avec un(e) kinésithérapeute, voire un chirurgien orthopédique est absolument nécessaire.

L’enfant peut également présenter des troubles digestifs, les plus connus étant les régurgitations et les coliques. Bien que ces troubles se règlent spontanément la plupart du temps en quelques semaines, il peut être utile de limiter l’inconfort digestif du nourrisson par des techniques de palpation douce de l’abdomen et des sutures crâniennes.

Pour plus d’information, vous pouvez consulter cette vidéo :  https://www.youtube.com/watch?v=JJ2nOtKkLIE