En cas de sensations vertigineuses, il est nécessaire de réaliser un examen neurologique  afin d’éliminer une cause neurocentrale (AVC, syndrome cérébelleux, …) nécessitant une prise en charge adaptée et urgente. Même si un AVC peut provoquer une grande crise de vertige rotatoire, le plus souvent les atteintes neurologiques donnent une sensation de déséquilibre ou d'ébriété avec difficulté à tenir debout, à marcher en ligne, ...En outre, elles s'accompagnent de signes associés témoignant de l'atteinte du cervelet (trouble de la coordination, baisse des réflexes,...) et/ou du tronc cérébral (atteintes des nerfs crâniens). 

Une grande crise de vertige rotatoire durant plusieurs heures est plutôt en faveur d'une atteinte virale tandis que des vertiges brefs, violents, avec nausées et vomissements, survenants aux changements de positions, indique un dysfocntionnement de l'oreille interne (VPPB). Tous ces tableaux cliniques nécessitent une orientation médicale. Dans ces cas, la thérapie manuelle est inutile et ne doit surtout pas retarder le traitement médical ad hoc. 

Cependant, il existe une proportion non négligeable de sensations vertigineuses inclassables, sans déficit neurologique, le plus souvent sans signe ORL, sur lequelles la thérapie manuelle peut être efficace, notamment si elles s'accompagnent de douleurs cervicales, avec une limitation des amplitudes de mouvement de la tête et des spasmes des muscles cervicaux. 

En tant qu'ostéopathe, je suis formé à faire un triage clinique entre les différentes sources de vertiges. Je vous orienterai au moindre doute sur mon opportunité de prise en charge. Si par contre, les symptômes que vous présentez ne sont pas alarmants ou relèvent d'une prise en charge manuelle, celle-ci sera réalisée avec votre consentement. Les techniques seront choisies en fonction de votre état de santé général.