Oui, tant que le bénéfice attendu dépasse largement le risque encouru. Non pas, pour soigner votre maladie mais pour vous soulager, au moins transitoirement et améliorer votre confort de vie. Les symptômes pris en charge (douleur, enraidissement musculaire) ne sont pas ceux provoqués par l’arthrite mais ceux liés à des postures inadaptées, des gestes répétés, une fatigue musculaire, …

Je reçois au cabinet des personnes souffrant de spondylarthrite ankylosante par exemple.