Mes champs d'application

- Tous les TMS (troubles musculo-squelettiques) rentent dans le champs d'application de l'ostéopathie biomécanique qui offre des solutions symptomatiques ( gestion de la douleur) et préventive (gestion du risque de récidive) :

  • Douleurs du dos : lombalgie, cervicalgie, douleur entre les omoplates avec ou sans douleurs projetées dans un membre (ex: sciatique)
  • Douleurs des épaules (tendinite, contractures des muscles trapèze) ou du bassin (contractures dans les muscles fessiers, douleur articulaire de la hanche)
  • Douleurs suite à une entorse du genou ou de la cheville sans que les ligaments soient rompus
  • Epicondylite (tennis elbow), ...
  • Suivi du sportif et recherche de la performance 
  • Douleurs et craquements à l'ouverture de la bouche ou à la mastication

- Certains symptômes secondaires à un TMS du dos

  • Maux de tête
  • sensations vertigineuses
  • rhino-sinusites et otites chroniques (existence possible d'un TF crânio-facial asocié)
  • douleurs projetées dans un membre (sciatique,névralgie cervico-brachiale, ...)
  • Sensations de perte de force musculaire dans les membres limitant notamment la performance sportive

- Les troubles fonctionnels digestifs peuvent être pris en charge de la même manière (gestion de l'inconfort et recherche des facteurs de risque de récidive)

  • Maux de ventre, nausées, sensation de lourdeur ou de mauvaise digestion
  • contipation ou diarrhée
  • reflux gastro-oesophagien, remontée acide, ...

- Les troubles fonctionnels de la femme enceinte et du nourrisson 

  • Douleurs du dos ou des genoux vers le 3ème trimestre de grossesse, préparation à l'accouchement
  • "Torticolis" du nourrisson et conséquence posturale (plagiocéphalie positionnelle) apparaissant vers 1 mois
  • Syndrome de colique du nourrisson (pleurs, tortillements, ...) et inconfort digestif (reflux, transit irrégulier, ...)

 

Quels sont les outils thérapeutiques de l'ostéopathe biomécanicien ?

 

Les manipulations et mobilisations articulaires 

- Elles ne servent pas à "débloquer" ou "remettre en place" les articulations comme on l'entend trop souvent !

Elles diminuent les sensations douloureuses comme si on vous donnait un antalgique. 

_ Puisque les douleurs diminuent, les conséquences de la douleur (notamment l'enraidissement des muscles autour de l'articulation) diminuent et vous pouvez reprendre vos activités quotidiennes dans les heures ou les jours qui suivent.

 Elles sont très efficaces pour combattre les contractures réflexes des muscles profonds non palpables.

- Il existe des preuves scientifiques de l'efficacité des manipulations articulaires (étude clinique versus placebo à grande échelle)

- le "crac" articulaire produit lors de la technique est générée à l'interface articulaire par une variation brusque de pression. Le même mécanisme est à l'oeuvre lorsque vous ouvrez un pot de confiture sous vide...

Ce ne sont en aucun cas vos os qui craquent !!!

- les mobilisations articulaires sont utiles lorsque l'on ne peut pas manipuler (ex: prise en charge des nourrissons, douleurs trop intenses)

Les techniques appliquées directement sur le muscle 

- Elles gèrent de la douleur quand le muscle en est la source et/ou permettent de décontracter les muscles superficiels facilement palpables.

- Elles ne comprennent pas les massages qui sont des actes réservés au kinésithérapeute

L'expertise dans la recherche des facteurs de risque des troubles fonctionnels

- Indispensable à la prise en charge des troubles fonctionnels chroniques 

- Permet de vous orienter dans l'offre de soins 

- Nécessaire pour collaborer avec les professionnels de santé (médecin, kiné, podologue, psychologue, ...)

Les techniques viscérales et suturales sont utiles en cas de TF de la sphère abdominale ou oro-facial (ORL)

 

.