Les douleurs de la colonne vertébrale

On parle ici de lombalgie, de cervicalgie ou encore de dorsalgie. En cas de douleurs intenses qui "bloquent" les amplitudes de mouvement, les termes de lumbago, torticolis ou dorsalgo sont généralement employés.

Les douleurs aigues (moins de 1 mois) répondent rapidement à un traitement manuel basé sur des manipulations articulaires locales. Celles-ci ont des effets antalgiques, comparables à ceux d’un anti-inflammatoire non stéroïdien. En outre, elle provoquent une décontraction des muscles spasmés tout autour de la zone douloureuse. La personne se sent mieux dès la fin de séance avec une amélioration significative des possibilités de mouvements dans la plupart des cas.

Parfois, il n'est pas possible de manipuler car aucune position ne permet de réaliser les techniques sans douleur . Une réaction inflammatoire majeure ainsi qu'une lésion tissulaire importante sont suspectées. La colaboration médicale à visée anti-inflammatoire est alors recherchée en première intention. La thérapie manuelle est décalée de quelques jours. 

Le véritable intérêt du traitement en ostéopathie est qu’il raccourcit la phase douloureuse. La grande majorité des  troubles fonctionnels vertébraux évoluent naturellement et spontanément vers la guérison, en l’absence de tout traitement. Seulement, cette évolution est souvent lente et altère votre qualité de vie en vous empêchant de réaliser vos activités quotidiennes. 90% des lumbagos régressent spontanément en 4 à 6 semaines (données HAS 2000). Ne seriez-vous pas intéressés pour raccourcir ce temps à 1 semaine environ ?

En outre, l'intensité et la durée de la phase douloureuse sont deux facteurs qui influencent le risque de passage à la chronicité, c'est-à-dire de persistance des douleurs au-delà de 3 mois ou de rechute dans l'année suivant l'épisode douloureux. Plus vite les douleurs diminuent, plus vite vous reprenez vos activités, moins longtemps vous êtes stressés par cette situation et moins le risque de rechute est élevé. 

En tant qu'expert des troubles fonctionnels, l'ostéopathe biomécanicien est à même de vous rassurer en vous informant de ce qui se passe réellement et en combattant les idées reçues qui augmentent votre inquiétude face à vos douleurs. Celles-ci ne sont pas dues à des "vertèbres déplacées", l'arthrose n'augmente pas le risque d'avoir mal en bas du dos et la "perte de mouvements vos organes" n'est pas non plus la cause de vos douleurs ! 

Enfin, il est nécessaire de vous conseiller, notamment en matière de renforcement musculaire car les muscles qui stabilisent votre dos, sont souvent déconditionnés après un épisode de lumbago par exemple.